St-POL de Léon TREGUIER

 

Kastell Paol (Saint Pol de Léon). La ville de Sant Paol Aorelian (Saint Paul-Aurelien) né en 480 sur l'île de Bretagne, dans l'actuel Pays de Galles. Disciple de Sant Ildut (le fondateur de l'église celtique), à 15 ans il devient Ermite et prêtre à 22 ans. En 517 il arrive en Petite Bretagne à Enez Heusa (île d'Ouessant) et fonde un monastère, puis 2 autres sur la côte. Il reçoit en cadeau de son cousin Gwithur une ancienne forteresse romaine, l'actuel Kastell Paol (château de Paul / Saint-Pol de Léon). Il serait mort en 594. En 954 lors des attaques Viking, ses reliques furent transférées en France à Fleury-sur-Loire où elles seront détruites par les protestants en 1567.

 

Karanteg (Carantec ) aurait été créée par Sant Tenenan (Saint-Ténénan) et nommé en l'honneur de son maître, abbé d'un monastère en Bretagne insulaire. Enez Galod (l'île Calot) fut au tout début du 6ème siècle le refuge de pillards danois qui ravagère la Petite Bretagne. Selon la légende, ils furent chassés par un seigneur breton dont le nom reste à déterminer après une bataille terrible. La victoire fut attribué au soutien de la vierge Marie et une chapelle (toujours existante) fut construite pour la remercier. L'île fut nommée : Enez-Itron-Varia-ar Galloud (Notre Dame de Toute Puissance), simplifié aujourd'hui en Enez Galod. Depuis, la tradition veut que les marins militaires et les corsaires bretons quittant la baie saluent l'île et sa chapelle d'un coup de canon.

 

Montroulez (Morlaix) la ville des premiers corsaires bretons qui souvent étaient aussi des armateurs, c'est à dire des marins de commerce. C'est dans le monastère Sant-Fañch (Saint-François) fondé en 1458 par le vicomte de Rohan que furent réalisés les premiers livres imprimés de Bretagne. Imprimés en breton, certes il s'agissait de la langue d'usage en Bretagne mais il semble que les moines souhaitaient également faire face à une tendance à imposer la langue française dans les ouvrages de l'église. Aujourd'hui l'arrivée de l'impression est souvent comparé à l'arrivée d'internet, aussi il est intéressant de remarquer que les Bretons les plus en pointe dans le progrès technique ont toujours perçu la langue bretonne comme un élément de l'avenir.

 

Le caïrn de Barnenez, le plus grand d'Europe continentale, 11 chambres funéraires, 7000 ans soit 2000 de plus que les pyramides d'Egypte, un monument exceptionnel.

Sant-Yann ar Viz (Saint-Jean du doigt) un village renommé d'après la relique de Saint-Jean-Baptiste qui est visible dans l'église. Son nom d'autrefois était ''Traon-Meriadeg'' (la vallée de Meriadeg) pour avoir été le lieu de vie d'un descendant du roi premier roi de Bretagne. Lors de son Tro-Breizh, Anna Vreizh (Anne de Bretagne) y viendra pour soigner son œil grâce au pouvoir du saint doigt.

Petit port de plein de charme, Locquirec possède une géologie particulière et ancienne, jusqu'à 2 milliards d'années soit la moitié de la vie de la Terre, rarissime.

 

Les thermes romains du Hogolo, datant du 1er siècle, unique car bien conservé et situé sur un site magnifique.

 

La crypte de Sant Melar, fils de Sant Milliau roi de Domnonée (royaume breton du 6ème siècle des 2 cotés de la mer de Bretagne (Manche). Assassiné sur ordre de son frère il repose dans la crypte de l'église de Lanmeur. La crypte restée intacte comporte une fontaine dont l'eau vient et va sans que l'on sache d'où.

 

A Plestin sur la plage, la croix de mi-lieux marquerait l'emplacement où le curragh de Sant-EFFLAMM aurait touché terre.

 

La chapelle des 7 breur (7 saints) à Ar C'houerc'had (le Vieux - Marché). C'est un lieu emblématique pour le Tro Breizh car selon la mythologie celtique bretonne ce serait ici qu'aurait grandi les 7 saints fondateurs de la Bretagne cela même qui sont à l'origine du Tro Breizh) protégés par Dieu en personne afin que leur mère Domnonnée ne puissent les tuer.  Certes il s'agit de la version mythologique, car les 7 saints fondateurs ont réellement existé et n'étaient frères qu'uniquement par le fait d'être breton et chrétien, cinq insulaires et deux du continent.

 

Sant-Ervan (Saint-Yves) 1253-1303, le célèbre saint patron de la Bretagne et des avocats. Sant Erwan, noble de naissance, fut prêtre et juriste. Il doit sa renommé à son équité envers tous, incluant les pauvres soit une valeur très présente dans la culture celtique. Son tombeau magnifique fut financé par le duc Yann V, vandalisé lors de la Révolution et reconstruit.

 

Yann V Breizh (Jean V de Bretagne) 1389-1442 dit ''le sage'' car c'est lui qui à progressivement renforcé et fait respecté la Bretagne en tant que pays neutre, dans le contexte très sensible des conflits entre la France et l'Angleterre mais aussi dans les relations avec le Vatican. En captivité en France suite à la trahison des Penthièvre, Yann V fait un vœu fait à Sant Erwan qui se concrétise par sa libération par l' armée de Bretagne. En remerciement Yann V financera le magnifique tombeau de Sant Erwan dans la cathédrale de Tréguier. Son corps sera transféré de la cathédrale de Tréguier auprès de Sant Erwan.

 

Sant Tugdual serait né au début du 6ème siècle en Domnonée insulaire. Il aurait étudié au monastère de Sant Ildut avant d'arriver en Bretagne près du Conquet, accompagné de nombreux religieux. Il fonde un premier monastère Lan Pabu (Trebabu), puis ayant reçu vers 535 une terre dans le Trégor de son cousin le roi Deroch (Domnonée)  il fonde le monastère de Traon Trecor, devenu Lann Dreguer (Treguier) dont il devient le 1er évêque vers 550. En déplacement à Rome vers 555, il aurait été choisi pour Pape mais aurait préféré revenir en Bretagne. Il serait mort vers 560. Son nom historique serait ''Tutuual', il est connu sous plusieurs variantes et diminutifs Tugdual, Pabu, Tudy.

                                                                                                                        

                                                                                     _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

Votre randonnée :


Départ de la basilique Paul Aurélien pour la baie de Morlaix et ses Corsaires, des thermes romains, le roi Arthur aidé de Saint-Efflamm se battant contre un dragon, Anne de Bretagne qui se fait soigner par Saint Jean-Baptiste, des fontaines qui guérissent, les 7 Breur vision celtique des 7 saints fondateurs, Saint-Erwan et même un duc Jean V.

 

>Repas vers midi, pour recharger les batteries des pèlerins et de leur monture.

>Hébergement le soir à proximité de Plestin.

 


Information utile :

Places : 4 personnes

Votre accompagnateur sera à vos cotés.

 

 

Le STREETNAER, une veste à haute visibilité, le casque moto radio et les gants motos vous seront fournis.

 

>Rendez-vous 8h30

>Repas à midi (non compris)

>Hébergement le soir (non compris)

>Rdv : Basilique Saint-Paul-Aurelien (Saint-Paul de Léon)

 

Circuit : 168km (2 jours)

 

Fin de la randonnée vers 17h30


Le niveau : INTERMEDIAIRE

 

Il est indispensable d'avoir réalisée votre initiation.

 

Le trajet journalier étant long, il s'agit d'un pèlerinage, nous vous conseillons vivement  de participer à une première 1ère randonnée afin de disposer d'une première expérience de la randonnée en STREETNAER.



Achetez votre trajet

(choisissez la quantité dans le panier)

St-Paul Tréguier

Trajet du Tro Breizh (hors hébergement et repas du midi)

Circuit du Tro Breizh (230km / 2 jour) / Départ 8h30 Rdv Cathédrale St-Corentin Quimper (chaussures de sport et pantalon obligatoires)

150,00 €



CARTE DE PLESTIN (Toul an Hery)

Discutons ensemble de votre randonnée

ENVOYEZ-NOUS UN MESSAGE

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.